Hypercholestérolémie : un facteur de risque cardiovasculaire

Hypercholestérolémie : un facteur de risque cardiovasculaire

16 avril 2024

2 min

Le cholestérol, un lipide essentiel à de multiples fonctions organiques telles que la constitution des membranes cellulaires, la synthèse hormonale, la production de sels biliaires et de vitamine D.

Comprendre le niveau de cholestérol et ses implications.

Le cholestérol, un lipide essentielà de multiples fonctions organiques telles que la constitution des membranes cellulaires, la synthèse hormonale, la production de sels biliaires et de vitamine D, est véhiculé dans le système circulatoire par deux types de lipoprotéines : les lipoprotéines de faible densité (LDL) et celles de haute densité (HDL). Le LDL-cholestérol, souvent désigné comme le "mauvais cholestérol", peut s'accumuler le long des parois artérielles, favorisant ainsi la formation de plaques d'athérome.Cette accumulation contribue à l'athérosclérose, une condition où les artères se rétrécissent et se durcissent, augmentant ainsi les risques de maladies cardiovasculaires telles que les crises cardiaqueset les accidents vasculaires cérébraux. En contraste, le HDL-cholestérol, ou "bon cholestérol", joue un rôle crucial en éliminant l'excès de cholestérol du sang, offrant une protection contre les maladies cardiovasculaires.

L'hypercholestérolémie ou hyperlipidémie

L'hypercholestérolémie ou hyperlipidémie, caractérisée par un taux élevé de cholestérolsanguin, constitue un enjeu majeur de santé publique à l'échelle mondiale. Souvent associée à d'autres dysfonctionnements lipidiques, tels qu'un taux élevé de triglycérides, elle engendre une condition d'anomalie lipidique, ou dyslipidémie, lorsque les taux de cholestérol ou de triglycérides dépassent les seuils normaux. La limite conventionnelle pour le taux de cholestérol LDL dans le sang est de 1,6 g/L chez les individus sans autres facteurs de risque cardiovasculaire. Au-delà de cette limite, le diagnostic d'hypercholestérolémie LDL est établi.

En Europe, ces affections contribuent à plus de 4 millions de décès annuels, les plaçant ainsi au deuxième rang après les cancers en France.

Références

  1. AMELI - Assurance maladie en France - Anomalies du cholestérol et des triglycérides : causes et conséquences