Données clés de l\'hypercholestérolémie

Données clés de l'hypercholestérolémie

30 avril 2024

10 min

Les lipides, tels que le cholestérol ou les triglycérides, sont absorbés par les intestins et transportés dans l'organisme par les lipoprotéines. Celles-ci apportent les lipides au niveau du foie et des tissus périphériques pour fournir de l'énergie, former des membranes cellulaires, produire des hormones stéroïdes ou former des acides biliaires.En dehors du cholestérol et des triglycérides circulants, qu‘il est possible de mesurer, on s‘intéresse généralement aux lipoprotéines, principalement les LDL (Low Density Lipoproteins, lipoprotéines de basse densité) et les HDL (High Density, lipoprotéines de haute densité) et on quantifie le cholestérol de chacune d’entre-elles (LDL-C pour low-density lipoprotein cholestérol et HDL-C pour high-density lipoprotein cholesterol).

Définitions

Un déséquilibre de l'un de ces facteurs peut entraîner une dyslipidémie. (2)NB : Le cholestérol et les triglycérides étant insolubles dans l'eau, ils doivent être associés à des protéines pour circuler dans le sang qui est hydrophile. (3)

Les dyslipidémies correspondent donc à un déséquilibre des lipides sanguins. Elles peuvent notamment résulter de facteurs génétiques, de l'alimentation et du tabac, et augmentent le risque de maladie cardiovasculaire. (1,2)Elles accompagnent souvent la présence d’autres pathologies liées au risque cardiovasculaire comme le diabète ou l’hypertension.

L'hypercholestérolémie est une forme de dyslipidémie caractérisée par une concentration plasmatique élevée de LDL-C. La définition de l’hypercholestérolémie dépend de la co-existence de facteurs de risque cardiovasculaire. Idéalement, la valeur du LDL-C ne devrait pas dépasser 1 g/L chez les personnes en bonne santé apparente. Dans la plupart des cas, si le LDL-C dépasse 1 g/L, on pourra se contenter d’appliquer des mesures hygiéno-diététiques. On pourra cependant décider d’une intervention thérapeutique ou de réviser cette valeur à la baisse en fonction de l’estimation du risque de mortalité cardiovasculaire réalisée par les équations de SCORE2 et en fonction de l’existence concomitante d’un diabète ou de signes objectifs de pathologie cardiovasculaire. La stratégie thérapeutique doit être discutée avec le patient et établie en fonction de ses qualité et espérance de vie. (2,4)

LDL-C (2,3) : Principal transporteur de cholestérol dans le sang, les LDL transportent le cholestérol dans l'organisme vers les endroits où il est nécessaire à la réparation des cellules et peuvent également le déposer à l'intérieur des parois artérielles. Si les concentrations de LDL-C sont trop élevées, il peut s'accumuler dans les artères, provoquant une plaque d’athérome, à l’origine de maladies cardiovasculaires.On l’appelle communément “mauvais cholestérol”.

HDL (5) : Par définition, la plus dense des lipoprotéines, avec la plus grande proportion de protéines par rapport aux lipides, elle transporte le cholestérol des tissus périphériques vers le foie. Les HDL ont des propriétés anti-athérogènes et anti-inflammatoires en absorbant le cholestérol stocké dans les cellules spumeuses des plaques d'athérome pour le ramener vers le foie qui l’excrète ensuite dans l’intestin sous forme d’acides biliaires. Cela permet de réduire la taille de la plaque et l'inflammation qui lui est associée. La recherche a ainsi montré une forte association inverse entre la concentration de cholestérol HDL et le risque d'athérosclérose.On l’appelle communément “bon cholestérol”.

Triglycérides (6,7) : Ils sont synthétisés par le foie et apportés par l’alimentation. Ils permettent de stocker l'énergie excédentaire au niveau des adipocytes et sont libérés dans la circulation sanguine lorsque l'organisme a besoin d'énergie. L’hypertriglycéridémie correspond à une concentration sérique de triglycérides trop élevée.

Données épidémiologiques

Selon une étude menée par l'organisation mondiale de la santé (OMS), l’hypercholestérolémie est une cause majeure de morbidité dans les pays développés et en développement car elle constitue un facteur de risque de cardiopathie ischémique et d'accident vasculaire cérébral. L’OMS estime que l'hypercholestérolémie est à l'origine de 2,6 millions de décès par an dans le monde. En 2008, la prévalence mondiale de l'hypercholestérolémie totale chez les adultes était de 39 % (37 % chez les hommes et 40 % chez les femmes). (8)

En France, une étude de population menée en 2015 a révélé que près de 19.3 % des adultes présentent une concentration plasmatique de LDL-C supérieure à 1,60 g/L. Parmi ces personnes, 8.8% avaient reçu un traitement contre le cholestérol au cours de l’année précédant l’étude. La proportion d’adultes ayant une concentration plasmatique de LDL-C supérieure à 1,60 g/L est restée stable par rapport à la précédente étude de 2006 (18.8% des adultes avait une concentration plasmatique de LDL-C supérieure à 1,60 g/L). Le LDL-C moyen est similaire chez les hommes et les femmes. (9)

Conclusion

Il est important de diagnostiquer et de traiter rapidement l'hypercholestérolémie et les autres formes de dyslipidémie pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires. (2)

Des changements de style de vie, certains médicaments tels que les statines et des aliments fonctionnels en amont, ou en complément, de ces traitements sont recommandés par la société européenne de cardiologie (ESC) pour réduire les niveaux de cholestérol. (2)

Références

  1. Pappan N, Rehman A. Dyslipidemia. 2022 Jul 11. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan–. PMID: 32809726.
  2. Mach F et al; ESC Scientific Document Group. 2019 ESC/EAS Guidelines for the management of dyslipidaemias: lipid modification to reduce cardiovascular risk. Eur Heart J. 2020 Jan 1;41(1):111-188. doi: 10.1093/eurheartj/ehz455. Erratum in: Eur Heart J. 2020 Nov 21;41(44):4255. PMID: 31504418.
  3. Pirahanchi Y, Sinawe H, Dimri M. Biochemistry, LDL Cholesterol. 2022 Aug 8. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan–. PMID: 30137845.
  4. Ibrahim MA, Asuka E, Jialal I. Hypercholesterolemia. 2022 Oct 24. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan–. PMID: 29083750.
  5. Bailey A, Mohiuddin SS. Biochemistry, High Density Lipoprotein. 2022 Sep 26. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan–. PMID: 31747209.
  6. Bayly GR. Lipids and disorders of lipoprotein metabolism. 2014. Clinical Biochemistry: Metabolic and Clinical Aspects, 702–736. doi:10.1016/b978-0-7020-5140-1.00037-7
  7. Assurance maladie. Anomalies du cholestérol et des triglycérides : causes et conséquences. 2021 Jan 19. Ameli.fr [Internet]. Disponible sur : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/trop-cholesterol-triglycerides-dans-sang-dyslipidemie/definition-causes-consequences
  8. World Health Organisation. Raised cholesterol [Internet]. Disponible sur : https://www.who.int/data/gho/indicator-metadata-registry/imr-details/3236
  9. Lecoffre C et al. Cholestérol LDL chez les adultes en France métropolitaine : concentration moyenne, connaissance et traitement en 2015, évolutions depuis 2006. 2018 Jun 12. Santé Publique France.